Art Mania Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Stephen King

 
Répondre au sujet    Art Mania Index du Forum » Art Littéraire » Les livres d'or Sujet précédent
Sujet suivant
Stephen King
Auteur Message
LaGreench
Membres
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 24 Nov 2009
Messages: 20
Localisation: Bruxelles
Féminin
Nombre de parainage: 0

Message Stephen King Répondre en citant
Je vais vous parler d'un des mes écrivains favoris j'ai attrapé le virus grâce à ma mère et mon oncle qui étaient déjà des fans.
J'ai pratiquement lu tout ses livres mais je vous préciserais plus bas lesquels j'ai lus, lesquels j'ai aimés ou moins aimés wink

Je vais vous faire une breve historique de son histoire et ensuite je vous ferais un détail de ses livres avec couvertures et résumés wink


Stephen Edwin King est né le 21 septembre 1947 à Portland dans le Maine (USA).


Jeune garcon, il était passionné des bandes dessinées "EC Comics" et des "Contes de la cryptes". D'ailleurs, il y rendra hommage dans "Creepshow".



Il achève son premier roman "Marche ou crève" en 1967 mais ses premiers romans ne paraîtront que durant les années 80 sous son pseudonyme Richard Bachman.
En 1973, il présente "Carrie" à un éditeur qui le publiera en 1974. Cette meme année sa mère meurt d'un cancer de l'utérus.
Pendant cette période Stephen King était souvent ivre et sous l'emprise de la drogue, et la mort de sa mère n'arrangea pas les choses. Il raconte d'ailleurs que c'est ce qui l'a inspiré pour le personnage du père alcoolique dans "Shinning, l'enfant lumière".

Après la sortie de "Les Tommyknockers" sa famille et ses amis interviennent pour lui faire prendre conscience de sa dépendance à l'alcool et aux drogues.
En effet, en dehors de la bière, Stephen King prenait de la cocaïne, des xanax, du valium et de la marijuana.
Il arreta toutes formes de drogues fin des années 80 et est sobre depuis.

Il enchaîne les romans à succès en jouant sur les peurs primaires des gens
Ses plus connus sont:
- Ca
- Simetierre
- Shinning, l'enfant lumière
- Le fléau
- Carrie
- Christine
- Les Tommyknockers

La plupart de ses oeuvres se classent dans le registre horreur ou fantastique. Mais il s'est parfois écarté d'e ce chemin avec des romans comme "Différentes saisons" ou "Chantier".

Stephen King a aussi inspiré de nombreux réalisateurs de cinéma comme:

- Brian de Palma : "Carrie au bal du diable"



- Stanley Kubrick: "Shinning"



- John Carpenter: "Christine"



- David Cronenberg: "Dead Zone"



- Rob Reiner: "Stand by me", "Misery



- Frank Darabont: "Les évadés", "La ligne verte", "The mist"



Il aime créer des interactions entre ses livres où certains faits, certains personnages se croisent comme dans "Dolores Claiborne" et "Jessie" ou encore "Désolation" et "Les régulaeurs".

Ses livres ont aussi beaucoup de lieux communs comme la ville de "Castel rock" dans le Maine. Cette ville a été complètement inventée par Stephen King donc est complètement imaginaire. On la retrouve dans: "Dead Zone" , "Cujo" , "Le corps" ( histoire qu'on retrouve dans le receuil "Différentes saisons" et qui a inspiré le film "Stand by me"), "La part des ténèbres", "Bazaar" (dernier roman dans lequel où retrouve Castel Rock car elle sera quasiment détruite à la fin du roman).

Il a écrit sous le pseudonyme de Richard Bachman qui serait mort d'un cancer en 1985. Lorsqu'on apprend que King et Bachman n'était qu'une seule et même personne, la vente des livres de Bachman explose.
Cette expérience de double personnage lui inspire "La part de ténèbre".


Sa biographie:


Carrie (1974)


L’histoire tragique d’une jeune adolescente de 17 ans, Carrietta « Carrie » White, qui en plus d’être élevée par une mère célibataire, Margareth White, complètement obsédée par la religion et ses principes fondamentalistes, subit depuis sa plus tendre enfance les moqueries et persécutions de ses camarades de classe. Tout bascule lorsqu’un jour, après une séance de sport, elle s’aperçoit, sous la douche qu’elle a ses premières règles.

Carrie qui a vécu dans l’isolement et n’a pas été éduquée au principe de « menstruation » panique et se croit victime d’une hémorragie. Ses camarades sautent alors sur l’occasion pour se moquer d’elle en l’injuriant et en lui jetant des serviettes hygiéniques. C’est le moment où se produit en elle ce que Stephen King appelle « La fission ».

Carrie se découvre alors un pouvoir de télékinésie qu’elle va peu à peu apprendre à contrôler et à maîtriser… Du moins tant que cela est possible…

je l'ai lu et je vous le conseil wink je vous conseil le film aussi malgré qu'il a bien vieilli mais ca reste un Brian de Palma


Salem (Salem's lot, 1975)


Le Maine, 1970. Ben Mears revient à Salem, s’installer à Marsten House, inhabitée depuis la mort tragique de ses propriétaires, vingt-ans auparavant. Mais très vite, il devra se rendre à l’évidence : il se passe des choses étranges dans cette petite bourgade. Un chien est immolé, un enfant disparaît et l’horreur s’infiltre, s’étend, se répand, aussi inéluctable que la nuit qui descend sur Salem.

Shining, l'enfant lumière (The Shining, 1977)


Jack Torrance, ancien alcoolique et écrivain raté, décide de reprendre sa vie en main en s’installant avec sa femme Wendy et son fils Danny dans un hotel, l’Overlook Palace, qui offre en été, confort et luxe mais qui se retrouve en hiver complètement coupé du monde par le froid et la neige… Mais vous verrez que tout ne se passera pas aussi bien que cela…

C’est donc en tant que gardien que Jack Torrance y est embauché cette année là. Mais une fois coupés du monde, l’hôtel se réveille et avec lui, d’étranges phénomènes vont peu à peu avoir raison de la santé mentale, déjà fragile de Jack. Heureusement, le petit Danny possède un don ; Le « shining », qui lui permet de voir les choses et les êtres disparus.

je l'ai lu et très bon livre wink je vous conseil le film aussi qui représente pas très bien le livre mais c'est de Stanley Kubrick avec un excellent Jack Nicholson


Rage (1977) - (écrit sous le pseudonyme de Richard Bachman)


Neuf heures cinq. L'écureuil cavale sur la pelouse. Dans la salle 16, Mme Underwood donne son cours d'algèbre... si l'on augmente le nombre de variables, les axiomes eux-mêmes restent valides...

L'interphone crache alors une giclée de mots-requins. Charles Decker est convoqué chez le directeur...

Neuf heures vingt. Après un entretien destroy, Charly met le feu aux vestiaires. Dans les marais puants de son subconscient, son dinosaure personnel patauge avec rage, Charly ouvre la porte de sa classe, tire sur son prof, qui s'effondre. Exit. Tuée sur le coup. Charly se sent merveilleusement bien. Il est allé jusqu'au bout...

Neuf heures cinquante. Océan de silence dans la classe prise en otage. Charly se prépare pour le sprint final. Psychodrame et lavage de cerveau. Tout le monde va passer à la moulinette...

très bon livre je l'ai d'ailleurs lu en une seule traite

Danse macabre (Night Shift, 1978) - Recueil de nouvelles


Ce recueil de nouvelles regorge d'inventions et de violence. Le fantastique et l'horreur surgissent au détour des réalités les plus familières. Ainsi... Quand un tueur à gages rentre de voyage, mission accomplie, et qu'il découvre dans un colis arrivé en son absence des soldats de plomb, il a envie de sourire, non ? Il aurait tort... Quand des camions mènent un train d'enfer sur le parking de votre motel et vous assiègent, n'y a-t-il pas de quoi devenir fou ? Surtout quand on s'aperçoit qu'il s'agit de camions sans chauffeur...

Plusieurs films sont extrait de ce receuil:

- The mangler


J'ai vu le film je peux pas le comparer à l'histoire car je n'ai pas lu le receuil. Le film n'est pas mal mais vieux.

- La créature du cimetière


- Les démons du maïs


- Cat's eye


- Maximum overdrive


J'ai vu le film il y a très longtemps donc je n'ai qu'un vague souvenir de film pas mal mais pas grandiose

Le Fléau (roman) (The Stand - Unabriged, 1978) - Première édition


Il a suffi d’une minuscule erreur dans un laboratoire ultrasecret des Etats-Unis, en cette belle journée d’été, pour que le fléau se répande sur toute la surface de la planète…

Le virus, échappé par erreur du laboratoire semble au début être une variante mortelle de la grippe avec un taux de mortalité de 99,4%

Autant dire que très vite, la surface de la terre se retrouve entièrement dépeuplée, à l’exception de quelques survivants isolés.

Ces survivants aux caractères très différents les uns des autres ont cependant tous un point commun. Ils rêvent. Les uns voient dans leurs songes une vieille noire de 108 ans, mère Abigaël et les autres l’homme en noir, alias Randall Flag

C’est ainsi que vont se créer deux communautés distinctes, qui, guidées par leurs rêves, se retrouvent pour la moitié à Boulder, Colorado et l’autre moitié à Las Vegas, Nevada.

Ce sont alors le Bien et le Mal qui s’affrontent lors d’un ultime combat sur fond d’apocalypse, qui viendra à déterminer qui de Dieu ou du Diable régnera sur ce qu’il reste de l’espèce humaine.

Je vous conseil le film car je le trouvais assez complèt maintenant je peux pas trop juger car je n'ai pas lu le livre



Marche ou crève (The Long Walk, 1979) - sous le pseudonyme de Richard Bachman


Comme tous les ans, c'est la Grande Marche : une centaine de jeunes volontaires qui marchent pendant des jours entiers... Le but est simple : encadrés par des militaires chargés de leur sécurité et de leur approvisionnement en vivres et en eau, les concurrents doivent marcher. Si vous tombez en dessous des 6.5 kilomètres/heures, vous avez un avertissement. Au bout de trois avertissements, vous avez votre ticket : vous êtes éliminé, et les militaires vous tuent. Le gagnant est celui qui reste le dernier...

j'ai adoré ce livre je vous le conseil vivement


Dead Zone (ou "L'accident") (The Dead Zone, 1979)


John Smith, professeur ordinaire, accompagne son amoureuse à une fête foraine. Jouant à la loterie, il gagne plusieurs fois d'affilée sans perdre une seule fois, ne jouant pas juste avant que le zéro sorte.

Le même soir, après avoir raccompagné son amie, il prend un taxi puis est victime d'un accident de la route qui va le faire sombrer dans le coma... dont il se ne réveillera que quatre années plus tard. À son réveil, il découvre qu'il est doté du don de voir l'avenir d'une personne en la touchant.
Encore sous le choc de son don et de la mort de sa mère, Johnny est contacté par le shérif Walter Bannermann qui lui demande de l'aide pour arrêter l'étrangleur de Castle Rock,c'est un tueur qui viole et égorge ses victimes, que des femmes de neuf à 77 ans. Une fois l'affaire réglée, il rencontre par hasard Greg Stillson, candidat à la Maison Blanche... et aperçoit une vision apocalyptique de l'avenir lorsque celui-ci sera devenu président. Johnny Smith se débat alors avec un dilemme moral : que peut-il faire pour empêcher cela ? Peut-il aller jusqu'à tuer cet homme ? Il deviendra alors obsédé par Stillson jusqu'à devenir fou.

J'ai lu le livre mais il m'a pas trop marqué je ne le classe pas dans mes préfèré.


Charlie (Firestarter, 1980)


Dès l'enfance, le terrible pouvoir de la petite Charlie s'est révélé : qu'un objet, un animale, un être humain provoque en elle la moindre crainte, la moindre tension... et il se trouve aussitôt livré aux flammes !

Aujourd'hui la douce et jolie Charlie a sept ans et le cauchemar demeure. Certes, elle sait à présent que son pouvoir est un mal qu'elle doit combatte sans relâche pour en être un jour libérée, délivrée.

Alors, de toutes ses forces, Charlie lutte, mais la pulsion souvent l'emporte et déferle. Indomptable, criminelle. Et l'enfant cède au désespoir...

Comment ses parents pourraient-ils lui avouer l'atroce vérité - cette imprudence fatale qu'ils ont commise avant sa naissance ?

A quel destin Charlie est-elle vouée ?

encore une fois un très bon livre. Le film qui est sorti je ne l'ai pas vu donc je sais pas ce qu'il vaut


Cujo (1981)


Un beau matin de juin, un gros Saint-bernard inoffensif du nom de Cujo se fait mordre par une chauve-souris malade. Le cauchemar commence alors que Donna Trenton et son fils Tad, partis chez le garagiste propriétaire du chien pour faire réparer leur voiture, tombent nez à nez avec Cujo, plus enragé que jamais. Commence un long siège, car la malchance intervient et la voiture cale à ce moment précis...

très bon livre encore un que j'ai lu en une fois
Par contre le film je l'ai trouvé bof



Chantier (Roadwork, 1981) - sous le pseudonyme de Richard Bachman


Bart Dawes est un petit cadre américain typique, à la vie bien rangée. Son univers bascule du jour au lendemain, après réception de deux lettres lui apprenant son expropriation et son licenciement pour cause de chantier d'autoroute.

Bart Dawes laissant remonter ses frustrations, bascule dans la violence et la folie ...

J'ai lu le livre mais je dois avouer que j'ai mis pas mal de temps à rentrer dedans et à la finir


Anatomie de l'horreur, tome I (Danse Macabre, 1981) - Essai


Maître incontesté de l'horreur et du fantastique, Stephen King - l'écrivain le plus lu au monde - est un homme remarquablement discret qui s'est toujours caché derrière son oeuvre et ses lunettes de myope.

Avec Anatomie de l'horreur, il lève enfin le voile. Ni autobiographie ni essai théorique, ce livre est plutôt une conversation au coin du feu où il évoque - avec humour et simplicité - son enfance, ses terreurs, ses idoles.

Né en 1947, il se définit lui-même comme un enfant des médias et a été formé par le cinéma d'épouvante et la radio des années 50. Il nous parle des films, des bandes dessinées et des romans qui l'ont marqué.

Comme à son habitude, il demeure un conteur hors pair. Sous sa plume, chaque anecdote devient une histoire passionnante. Dont, pour la première fois, le héros s'appelle Stephen King...

Creepshow (1982) - Bande dessinée, illustrée par Berni Wrightson, d'après le film-éponyme


Un magazine d’épouvante, confisqué à un petit garçon par son père se retrouve dans une poubelle. Mais les pages se mettent tout à coup à tourner, faisant apparaître cinq histoires. La fête des pères, La mort solitaire de Jody Verrill, Un truc pour se marrer, La caisse et Ca grouille de partout.


La Tour sombre I : Le Pistolero (The Dark Tower I: The Gunslinger, 1982)


Au début des années 80, le romancier réputé Stephen King écrit le premier chapitre d'une oeuvre plutôt atypique comparée aux romans d'horreur pour lesquels il s'est fait connaître. Le Pistolero donne la vedette à Roland, un anti-héros entièrement dévoué à sa quête mystique : la découverte de la mystérieuse Tour Sombre, qui donne son nom à l'épopée. Roland évolue dans un univers imaginaire, entre héroic-fantasy et western. La saga s'achèvera vingt ans plus tard, au bout de sept volumes. Une oeuvre si gigantesque qu'elle ...
Lire la suite
a fini par englober toute la bibliographie de l'auteur, empruntant de nombreux personnages aux autres romans de King. Si la Tour Sombre est le pilier au centre des univers, la saga éponyme est la pièce centrale de l'oeuvre de Stephen King. Aujourd'hui, King s'associe à Marvel pour prolonger la saga à travers l'univers des comics, et commence avec une minisérie se déroulant durant la jeunesse du Pistolero. Voici le premier des trois volumes qui
Recueilleront la saga événement.

Différentes Saisons (Different Seasons, 1982) - Recueil de nouvelles


Printemps : l’histoire d’un prisonnier innocent qui prépare l’évasion la plus extraordinaire depuis celle du comte de Monte-Cristo… Eté : un jeune adolescent découvre le passé monstrueux d’un vieillard et joue avec lui une variante terrible du chat et de la souris… Automne : quatre garçons turbulents s’aventurent dans les forêts du Maine, à la découverte de la vie, de la mort et des présages de leur destin…
Hiver : dans un club étrange, un médecin raconte l’histoire d’une femme décidée à accoucher quoi qu’il arrive…
Ces quatre récits prouvent triomphalement que le grand Stephen King est capable de transcender l’horreur sans abandonner son style singulièrement entraînant, sa façon imagée de rendre le décor et les personnages, et ses intrigues haletantes, suspendues au bord du gouffre. Différentes saisons : quatre joyaux, d’une lecture irrésistible

Très bon receuil de nouvelles je vous le conseil
Plusieurs films ont été tirés de ce receuil comme:

- Stand by me (très bon film je vous le conseil )


- Les évadés (aussi un bon film )


- Un élève doué



Running Man (The Running Man, 1982) - sous le pseudonyme de Richard Bachman


Dans les États-Unis de 2025, devenus une dictature, un jeu fait fureur: La Grande Traque. Un participant doit, durant trente jours, échapper aux tueurs qui le poursuivent, aidés par la population qui est encouragée à donner sa localisation.

Pour sauver sa fille de dix-huit mois, malade, et payer le traitement nécessaire, Ben Richards, chômeur, se présente aux sélections pour ce jeu et est accepté. Commence alors une longue traque à travers tout le pays.

Je n'ai pas lu le livre mais j'ai vu le film avec Arnol Schwarzeneger. Bon film



Christine (1983)


Arnie Cunningham est un adolescent qui souffre, comme bon nombre d’enfants de cet âge d’une acné qui le complexe et le rend impopulaire. Très complexé, il est souvent rejeté par ses camarades et vit dans une solitude quasi totale jusqu’au jour où il rencontre Christine.

Arnie, malgré un physique ingrat, est un génie des mathématiques et se passionne pour le bricolage. Un jour, il déniche une vieille Plymouth Fury de 1958 nommée Christine.

Complètement rouillée et partiellement détruite, c’est à peine si la voiture est encore capable de rouler. Ce n’en est pas moins un véritable coup de foudre qui touche Arnie lorsqu’il la voit pour la première fois.

Ignorant les conseils de son meilleur ami, Denis, il décide de l’acheter et commence à la retaper.

C’est alors que commence une véritable histoire d’amour entre l’adolescent et la voiture. Mais cette dernière semble elle aussi empreinte de véritables sentiments pour Arnie et s’avère être extrêmement jalouse.

Christine se met donc à éliminer une par une toutes les personnes qui s’interpose entre elle et l’adolescent, écartant au passage les éventuelles rencontres amoureuses de ce dernier

Encore un livre que j'ai adoré et je l'ai meme lu 2 / 3 fois donc je vous le conseil par contre le film décue encore une fois par rapport au livre



L'Année du loup-garou (Cycle of the Werewolf, nouvelles, 1983, illustrées par Berni Wrightson), suivi de Peur bleue (Silver bullet, 1983, scénario.)


A Tarker’s Mills, petite ville du Maine, se passent des événements qui troublent la sérénité des habitants. Ces événements semblent tous se passer pendant des soirs de pleine lune : des hommes sont retrouvés lacérés ou à moitié dévorés. S’agit-il d’un loup, d’un loup-garou ? La peur s’empare bientôt des habitants et, douze mois durant, la peur va régner sur la petite ville puis la terreur, et l’horreur.


Simetierre (Pet Sematary, 1983)


Louis, Rachel, Eileen et Gage Creed emménagent à Ludlow, dans une belle maison. Louis, médecin, vient de trouver un travail à l'université voisine. Il fait la connaissance de Judd, son voisin octogénaire qui deviendra son meilleur ami, et fera découvrir à la famille un cimetière d'animaux.
Malgré sa joie devant le fait que tout se passe à la perfection, Louis ne peut s'empêcher d'avoir un mauvais pressentiment, notamment suite à la mort accidentelle d'un étudiant, lors de son tout premier jour de travail. Comme si une ombre maléfique planait sur sa famille... Puis leur chat Church se fait écraser par un camion, et c'est l'occasion pour Louis d'apprendre l'existence d'un autre cimetière, plus secret, qui a le pouvoir de resusciter...

Je n'ai jamais eu l'occasion de lire le livre mais j'avais bien paniqué à l'époque sur le film



Les Yeux du dragon (The Eyes of the Dragon, 1984)


Un prince jeune et vertueux aux prises avec un magicien machiavélique qui l'emprisonne pour parvenir à s'emparer du pouvoir en gouvernant à l'ombre de son frère, jeune garçon faible et falot... Des trous percés dans les yeux d'un dragon qui permettent de surprendre un crime odieux... Mais la peur contraint au silence...
Dans le royaume de Delain, le vieux roi Roland le Bon a eu deux fils, dont un conçu à l'aide de l'elixir de son magicien Flagg, son très redouté conseiller. Celui-ci complote afin de régner sur le royaume. Sachant qu'il ne pourra manipuler le fils aîné du roi, le brillant Peter, il le fait accuser de la mort de son père et l'enferme dans le donjon du chateau, l'Aiguille, installant Thomas, son cadet, sur le trône. Mais Peter a de la ressource, et malgré les difficultés, il va mettre au point un plan destiné à sa fuite. Y parviendra-t-il ? Flagg ne va-t-il pas se douter de quelque chose ? Peter n'a-t-il pas encore des amis lui étant demeuré fidèle, des gens pour croire en son innoncence ? Peut-être...


La Peau sur les os (Thinner, 1984) - sous le pseudonyme de Richard Bachman


Bill Halleck, trente ans, ressemble à tous les Américains qui ont réussi. De l'argent, une femme épatante, une fille unique étudiante, un cottage résidentiel dans le Connecticut. Et il est presque obèse.

Bien sûr, sa femme Heidi, qui l'a vu réussir et... grossir, ne manque jamais de le taquiner sur son poids ! Mais amoureuse comme au premier jour, elle le trouve toujours aussi désirable. N'importe où, même en voiture. De quoi provoquer une seconde d'inattention, et percuter une vieille gitane qui passait par là.

Dès lors, pour l'ex-rondouillard, la pesée quotidienne devient un cauchemar. Car la vie ne pèse plus très lourd lorsqu'on perd deux kilos par jour, inexorablement. Sortilège ? Maladie ? L'inquiétude deviendra vite anxiété, et l'anxiété, angoisse

bon ben pour pas changer je vous conseil ce livre. Un film est sorti mais je ne l'ai pas vu



Le Talisman : Le Talisman des territoires, tome 1 (1984) - écrit avec Peter Straub


Jack Sawyer, douze ans, a découvert une porte qui donne sur une autres réalité, celle des Territoires, monde parallèle au nôtre, féerique et dangereux. Il entreprend un fantastique voyage à la recherche du Talisman pour sauver sa mère qui se meurt, et aussi la Reine des Territoires que nul ne parvient à tirer d’un sommeil mystérieux. Sautant d’une Amérique hyperréaliste et cruelle aux Territoires ensorcelés, affrontant la peur, la solitude et la souffrance, désespéré mais tenace, Jack va son chemin. Jusqu’à la victoire finale du Bien sur le Mal.


Brume (Skeleton Crew, 1985) - Recueil de nouvelles contenant la nouvelle éponyme Brume


Un gros orage d’été frappe l’ouest du Maine. Nous sommes à la mi-juillet, et la tempête de la décennie s’apprête à frapper. Le lendemain, quand David Drayton, son fils Billy et leur voisin se endent au centre commecial voisin, une étrange brume provenant du lac a apporté avec elle des monstres incroyables, des accidents de la nature créés, d’après les gens du coin, par l’armée dans le cadre du Arrowhead Project. A présent assiégés par des insectes géants, des créatures mutantes et autres monstres irradiés, les clients du supermarché Federal Foods combattent sue un autre front : la raison fait place à la déraison, et les clients doivent choisir entre trois camps. Le groupe de Drayton qui représente la raison et le rationalisme. Celui de Mme Carmody, guidé par le déraison. Et enfin les partisans de Norton qui refusent de croire à ce qui arrive et scellent leur destin en sortant du magasin, marchent dans la brume vers une mort certaine. L’histoire s’achève sur une note interminable. Drayton, son fils et deux femmes de son groupe ont pu rejoindre son véhicule tout terrain. Ils font une halte dans un restaurant Howard Johnson, et Drayton écrit tout ce qui s’est passé sur une serviette. En repartant, il se demande quelle vie l’attend dans ce meilleur des mondes après la brume.

Le film "The myst" est tiré de ce livre. Par contre je peux rien en dire car je ne l'ai pas lu et pas vu.



Ça (It, 1986)


Derry (Maine), 1984, c'est la mort dans l'âme que Mike Hanlon prend son téléphone pour recontacter ses anciens amis d'enfance : Bill « le Bègue », Eddie « l'Asthmatique », Ben « le Gros », Stan « le Juif », Richie « la Grande Gueule » et la charmante Beverly.

Tous ont grandi, tous ont réussi et sont devenus riches (sauf Mike car il est resté à Derry), mais ce coup de fil va les replonger vingt-sept ans en arrière, durant cet été 1958 où, pour la première fois, ils ont vu l'horreur et ses différents visages. Ça, l'innommable monstruosité tapie dans les égouts de la ville, se nourrissant des enfants et de leurs terreurs les plus secrètes est de retour, faisant ressurgir les blessures et les souvenirs d'une période qu'ils ont tous tenté d'effacer. Lorsqu'on rencontre Ça, on en ressort différent, marqué, et c'est ce qui s'est produit pour les 7 jeunes enfants dont la lutte contre leur plus grande peur, la peur suprême, les a transformés.

Ils croyaient l'avoir vaincu, au terme d'un combat douloureux et épuisant dans lequel chacun des enfants joua un rôle important ; notamment Bill, dit Bill le Bègue, qui fut le seul à être assez fort pour pouvoir combattre Ça. Mais Ça est revenu leur rappeler que la terreur ne meurt jamais et qu'ils ont fait une grossière erreur en la laissant fuir, parce que cette fois-ci Ça ne se laissera pas surprendre et tuera les êtres qui vingt-sept ans plus tôt l'avaient défié. Tenus par une promesse qu'ils ont signée de leur sang, les membres du « Club des Ratés », car c'est comme ça qu'ils se sont appelés, doivent revenir à Derry, ville infernale sous l'emprise d'une créature diabolique et vicieuse, replonger dans un passé qui peut les tuer s'il ne les rend pas fous, afin d'achever ce qu'ils ont commencé. Malgré la force de l'amitié, de la loyauté et du courage qui les habitent, leur survie est désormais incertaine car Ça veille et rôde, nuit comme jour, puisant dans leurs souffrances et dans leurs cauchemars pour assouvir sa soif de sang... et de vengeance...

mon livre préfèré de Stephen King. Très gros livre mais qui se lit super vite d'ailleurs je l'ai pas laché souvent. Par contre je vous déconseille fortement le film qui ne ressemble à rien quand on a lu le livre.



Misery (1987)


Paul Sheldon, écrivain de best-sellers, est devenu riche et célèbre grâce aux aventures d'une héroïne romantique qu'il a créée : Misery Chastain. Au bout d'un certain nombre de tomes, il décide de la faire mourir pour se consacrer à d'autres histoires.

Alors qu'il voyage en montagne, il subit un grave accident de voiture et est sauvé par une ancienne infirmière, Annie Wilkes, qui dit être sa plus fervente admiratrice. Elle le soigne gentiment, mais Paul ne la trouve pas normale. Quand elle lit L'enfant de Misery(misery's child) en découvrant à la fin que son héroïne préférée meurt, elle ne laisse pas partir Paul de chez elle et le force à écrire Le Retour de Misery : c'est à ce moment que le supplice va commencer et le cauchemar de Paul aussi...

alors là je vous conseil aussi bien le livre que le film. Ils sont tout les 2 excellents.



Les Tommyknockers (The Tommyknockers, 1987)


Stephen King Les Tommyknockers Tard, la nuit dernière et celle d'avant, Toc ! Toc ! à la porte - les Tommyknockers ! Les Tommyknockers, les esprits frappeurs... Je voudrais sortir, mais je n'ose pas, Parce que j'ai trop peur du Tommyknocker. Tout commence par les rythmes apaisants d'une berceuse ; et pourtant, sous la plume de Stephen King, les vers anodins se muent en une inoubliable parabole de l'épouvante, qui entraîne les habitants pourtant bien sages et terre à terre ...
Lire la suite
d'un paisible village dans un enfer plus horrible que leurs plus abominables cauchemars... ou que les vôtres. Une histoire fascinante et démoniaque que seul Stephen King pouvait écrire. Et lorsqu'on frappera à votre porte, par prudence, mettez la chaîne, si tant est qu'une chaîne suffise...

Je n'ai pas lu le livre et le film bof bof



La Part des ténèbres (The Dark Half, 1989)


Depuis des années, Thad Beaumont écrit, sous le pseudonyme de George Stark, des romans ultra-violents. Voulant être reconnu sous son vrai nom, il décide d'enterrer ce personnage imaginaire, et organise un véritable enterrement, avec une pierre tombale.
Mais quelques jours plus tard, la tombe est vandalisée, ou plutôt donne l'impression que quelque chose a creusé de l'intérieur pour sortir... Et différentes affaires se produisent dans les environs, menant Thad à penser que George est réellement sorti de sa tombe...
Y a-t-il un rapport avec l'opération chirurgicale qu'a subie Thad dans son enfance, alors qu'il souffrait de migraines ? Et pourquoi la phrase les moineaux volent de nouveau obsède-t-elle Thad ?

très bon livre. Je sais pas vous conseiller le film car je ne l'ai pas vu



La Cadillac de Dolan (Dolan's Cadillac, 1989) - édition limitée; reprise dans le recueil de nouvelles Rêves et Cauchemars


Dolan fréquente les restaurants chics de Los Angeles, les beautés en vison et en robe à paillettes. Il roule dans une Cadillac blindée, du même gris argenté que sa chevelure. Il est riche et puissant. Mais pour lui, le compte à rebours a commencé...

Grand maître américain du fantastique et de l'épouvante, connu dans le monde entier pour ses romans et ses adaptations cinématographiques, Stephen King a aussi écrit des short stories où s'exercent son art du suspense et de l'intrigue. Avec La Cadillac de Dolan, il construit autour du thème de la vengeance un récit efficace et froid, qui, séquence après séquence, fait progresser les personnages vers leur fin. C'est pour les élèves l'occasion de redécouvrir - en classe - un de leurs auteurs favoris, et d'aborder son oeuvre d'un point de vue analytique et critique.


My Pretty Pony (1989, édition limité)


pas trouvé de résumé

Minuit 2, (Two Past Midnight, 1990), - deux romans : Les Langoliers, Vue imprenable sur jardin secret


Vous êtes-vous déjà demandé ce qui se passait après minuit ? Tout bascule. Le temps se courbe, s'étire, se replie ou se brise en emportant parfois un morceau de réel. Et qu'arrive-t-il à celui qui regarde, les yeux écarquillés, la vitre entre réel et irréel juste avant qu'elle explose et que des aiguilles de verre se mettent à voler en tous sens ? Les cauchemars de Stephen King vous empêcheront longtemps de dormir juste après minuit. Minuit 1 : L'heure où un avion peut atterrir dans le néant, le monde des Langoliers. Minuit 2 : L'heure où un écrivain peut rencontrer son double, dans un jardin très secret d'où l'on ne revient pas. Après minuit, c'est toujours l'heure de Stephen King.

Un film a été tiré de ce receuil: fenêtre secrete avec johnny Depp



Minuit 4, (Four Past Midnight, 1990) - deux romans : Le Policier des bibliothèques, Le Molosse surgi du soleil


Minuit 3... Grand dîner dans les buissons de la bibliothèque municipale. Marmots à la broche... Sam Peebles est en plein cauchemar. Il n'a pas rendu ses livres à temps et le biblioflic qui le poursuit a tantôt des yeux de loup, tantôt la trompe d'un insecte. Une horrible chose qui s'allonge démesurément pour aspirer sa vie, ses peurs. Ah ! le délicieux fumet des terreurs de l'enfance !

Minuit 4... clic et clac ! Grésillement ! La photo s'extirpe du Soleil 660. De quoi devenir parano. Le Polaroïd ne cesse de reproduire la même image : celle d'un molosse, un monstre de l'enfer de Lucifer, prêt à bondir de l'appareil. Prêt à tuer. Happy birthday, Kevin !

Pire que l'heure du crime, un mi-temps de la nuit, mise en abîme de tous nos délires...

La Tour sombre II : Les Trois Cartes (The Dark Tower II: The Drawing of the Three, 1991)


Dans un monde qui a changé, le jeune Roland Deschain deviendra un jour le Pistolero... Mais pour l'instant, il n'est qu'un jeune garçon. Pendant des années, son destin a été manipulé par le sorcier Marten Largecape. Roland a décidé de ne plus le tolérer, et l'avenir du monde dépend de ses actions


Bazaar (Needful Things, 1991)


Événement à Castle Rock, petite ville très provinciale où les nouveautés sont rares et où tout le monde se connait : un nouveau magasin, Le Bazar des Rêves, va ouvrir. Son propriétaire, Leland Gaunt, se révèle un homme charmant et charismatique.
Le magasin connaît vite un grand succès, car chacun y trouve exactement ce qu'il désirait profondément depuis longtemps, même s'il ne savait pas ce que c'était quelques minutes avant d'entrer dans le magasin... On y trouve des objets bizarres, de la photo originale d'Elvis Presley à l'amulette qui guérit l'arthrite en passant par la carte de baseball dédicacée par un joueur mythique.

Leland demande souvent un petit service à la personne au lieu d'argent, mais le prix à payer est peut-être plus élevé qu'il n'y paraît...

La ville commence à devenir folle...

très bon livre et le film n'est pas mal non plus wink



La Tour sombre III : Terres perdues (The Dark Tower III: The Waste Lands, 1992)


Dans un monde qui a changé, le jeune Roland Deschain deviendra un jour le Pistolero... Pais pour l'instant, il n'est qu'un jeune garçon. Pendant des années, son destin a été manipulé par le sorcier Marten Largecape. Roland a décidé de ne plus le tolérer, et l'avenir du monde dépend de ses actions.


Jessie ( Gerald's Game, 1992)


Par curiosité, par amusement, par amour peut-être, Jessie s'est longtemps prêtée aux bizarreries sexuelles de Gerald, son mari. Puis un jour, elle s'est rebellée. Débattue. Avec une violence qu'elle ne soupçonnait pas. Et à présent la voilà nue, enchaînée à un lit, dans une maison perdue, loin de tout. Un cadavre à ses pieds... Un mauvais rêve ?

Non.

L'horreur ne fait que commencer. Et jamais le maître de l'épouvante ne nous a encore emmenés aussi loin dans la terrifiante exploration de nos phobies et de nos cauchemars...

Alors j'ai commencé ce livre mais j'avoue que je suis jamais arrivé à le terminer cette histoire me tentait pas trop


Dolores Claiborne (1993)


De son propre aveu, Dolores Claiborne n'est qu'une vieille garce : mauvais caractère, mauvaise langue, mauvaise vie.

A Little Tall, on ne sait toujours pas exactement ce qui s'est passé il y a trente ans, et si l'accident qui, le jour de l'éclipse, a coûté la vie au mari de Dolorès Clairborne était vraiment un accident...

Aujourd'hui, la vieille dame indigne est à nouveau soupçonnée : la riche et sénile Vera Donovan, dont elle est la gouvernante depuis des décennies, vient d'être découverte morte dans sa demeure.

Seul témoin et seule héritière, Dolorès fait figure de coupable idéale. Elle n'a désormais plus le choix : elle doit passer aux aveux. Raconter les étranges phobies qui habitaient sa maîtresse, se souvenir de l'horreur qu'elle vécut il y a trente ans. Dire toute la vérité : une vérité terrifiante.

Bon livre et bon film



Rêves et Cauchemars (Nightmares & Dreamscapes, 1993) - Recueil de nouvelles


20 histoires pour explorer des territoires connus seulement de Stephen King et rencontrer ses créatures les plus inquiétantes, les plus bizarres ou les plus monstrueuses. 20 histoires qui vous prendront à la gorge, vous glaceront le sang ou vous procureront la désagréable impression que quelqu'un vous attend, dans l'ombre. 20 histoires pour empoisonner vos rêves et blanchir vos nuits, signées par le grand maître de vos cauchemars...

Un film a été tiré de ce receuil mais je ne l'ai pas lu et je ne l'ai pas vu: Les ailes de la nuit



Insomnie (Insomnia, 1994)


Ralph Roberts, habitant Derry (Maine) , la soixantaine, perd sa femme atteinte d'une tumeur au cerveau. Quelques mois plus tard, il commence à souffrir d'insomnies et dort chaque nuit quelques minutes de moins, se réveillant chaque fois un peu plus tôt.

Pensant à un contrecoup suite à la mort de sa femme, il essaye de nombreux remèdes, conseillés par ses voisins et connaissances mais rien n'y fait : son état se dégrade lentement, souffrant d'abord de problèmes de mémoire pour ensuite commencer à avoir des hallucinations : le monde se remplit parfois de couleurs vives et il voit les auras des gens...

En parallèle, la visite prévue à Derry d'une féministe pour l'avortement et le libre choix soulève les passions et les haines de la ville, dérapant parfois en violences. Ralph, après toutes ces hallucinations commence à voir des choses vraiment bizarres comme des nains deguisés en docteur avec une paire de ciseaux a la main. Une de ses connaissances, Loïs Chassey, a aussi des insomnies et voit aussi des couleurs.


Rose Madder (1995)


Quatorze ans que Norman terrorise Rosie et fait de sa vie un cauchemar. Quatorze longues années de sévices permanents, de coups et d’abnégation. Jusqu’à ce qu’une ridicule petite tache de sang sur le drap du lit conjugal sorte la jeune femme de sa torpeur et qu’une force insoupçonnable l’arrache à cette maudite maison. S’enfuir, c’est déjà un premier pas hors de cet enfer. Un premier pas vers " Rosie la vraie ", tandis que Norman, fou de rage, se lance à ses trousses pour l’éliminer. A l’aube d’une nouvelle vie, elle fait l’acquisition d’un tableau envoûtant qui représente une femme, Rose Madder, debout sur une colline surplombant les vestiges d’un temple antique. Et petit à petit, la toile révèle d’étranges pouvoirs, et Rosie entre en contact avec Rose...


Umney's Last Case (1995)


pas trouvé le résumé

La Ligne verte (The Green Mile, 1996)


Paul Edgecombe, ancien gardien-chef d'un pénitencier dans les années 30, entreprend d'écrire ses mémoires. Il revient sur l'affaire John Caffey - ce grand Noir au regard absent, condamné à mort pour le viol et le meurtre de deux fillettes - qui défraya la chronique en 1932. La ligne verte est le reflet d'un univers étouffant et brutal, où la défiance est la règle. Personne ne sort indemne de ce bâtiment coupé du monde, où cohabitent une étrange souris apprivoisée par un Cajun pyromane, le sadique Percy Wetmore avec sa matraque et Caffey, prisonnier sans problème. Assez rapidement convaincu de l'innocence de cet homme doté de pouvoirs surnaturels, Paul fera tout pour le sauver de la chaise électrique. Aux frontières du roman noir et du fantastique, ce récit est avant tout une brillante réflexion sur l'exécution capitale. Un livre de Stephen King très différent de ses habituelles incursions dans l'horreur, terriblement efficace et dérangeant.

Je ne l'ai pas lu mais le film était vraiment bon



Désolation (Desperation, 1996)


La route 50 coupe droit à travers le désert du Nevada, sous un soleil écrasant. On n'y entend que le jappement lointain des coyotes. C'est là qu'un flic étrange, un colosse aux méthodes très particulières, arrête des voyageurs sous des prétextes vagues, puis les contraint de le suivre à la ville voisine Désolation. Et le cauchemar commence... Après plus de vingt romans, best-sellers planétaires, Stephen King démontre avec éclat qu'il n'a rien perdu de sa puissance d'invention. Ce thriller éprouvant, au goût d'apocalypse, nous entraîne plus loin que jamais dans la lutte éternelle du Bien et du Mal

Je dirais bouquin moyen j'ai eu du mal à accrocher


Les Régulateurs (The Regulators, 1996) - sous le nom Richard Bachman


Dans la petite ville paisible de Wentworth, en plein coeur des Etats-Unis, règne une chaleur caniculaire. En fond sonore, ce symbole rassurant de la vie banlieusarde : le ronronnement régulier des tourniquet d'arrosage. Une fin d'après-midi comme tant d'autres ; cependant, le tonnerre se met à gronder et, au même moment une fusillade éclate, bouleversant la quiétude de la population. Puis les montres s'arrêtent, le numéro d'urgence de la police ne répond plus. Et la terreur s'empare de tous. Lorsque la voiture de Mary Jackson déboule à tombeau ouvert, on est bien loin de cette fin de journée paresseuse de juillet... Que s'est-il passé ? Qui peut bien en vouloir à cette localité sans souci ?


Six Stories (1997, recueil)


pas trouvé de résumé


La Tour sombre IV : Magie et Cristal The Dark Tower IV: Wizard and Glass, (1997)


Prisonniers de Blaine, le monorail fou lancé à pleine vitesse, Roland et
Ses amis filent vers leur destin et, espèrent-ils, la Tour Sombre, leur but
Ultime. Les épreuves ne font pourtant que commencer pour eux,
Puisqu'ils devront déjouer les pièges du train infernal pour affronter le
Mal aux multiples visages - jusque dans leurs souvenirs et leurs rêves,
Peuplés de signes et de messages qu'ils sont bien en mal de déchiffrer.

Ils savent désormais qu'ils doivent protéger la Rose, réceptacle de tout
Ce que le monde compte encore de magique et de pur, et combattre
L'odieux Roi Cramoisi. Les pistoleros ne sont pas au bout de leurs


Sac d'os (Bag of Bones, 1998)


Mike Noonan, écrivain à succès originaire de la ville de Derry, ne peut plus écrire suite à la mort de sa femme Johanna d'une rupture d'anévrisme. Il se réfugie dans sa résidence secondaire, Sara Laugh, pour se ressourcer. Il y fait la connaissance de Mattie, une jeune femme veuve depuis peu et de sa fille de 4 ans, Kyra.

Il va vite se rendre compte que sa maison est hantée par Sara Tidwel, la chanteuse d'un groupe de noirs dans les années 1890 qui vivaient à cette époque dans cette maison.

Il découvrira que Johanna venait régulièrement à Sara Laugh pour faire des recherches qu'elle lui avait caché, et mettra le doigt sur un secret caché depuis plusieurs décennies par différentes familles de la région. Il devra alors affronter ces démons avec l'aide de sa femme décédée.

très bon livre


La Tempête du siècle (Storm of the Century, 1999) - scénario publié


Sur l'île de Little Tall, on a l'habitude des tempêtes. Pourtant, celle qui s'annonce sera, dit-on, particulièrement violente. Et, surtout, la petite communauté tremble d'héberger Linoge, l'assassin de la vieille Mrs Clarendon. Cet homme étrange qui fait peur même au shérif...

Lui n'a pas peur. Il s'est laissé arrêter. Il connaît son propre pouvoir. Si on lui donne ce qu'il veut, il partira. Et tandis que l'ouragan se déchaîne, dans le froid et la neige, il va faire connaître ses exigences...


La Petite Fille qui aimait Tom Gordon (The Girl Who Loved Tom Gordon, 1999)


C'est exprès que Trisha s'est laissée distancer par sa mère et son frère, ce jour-là, au cours d'une excursion sur la piste des Appalaches. Lassée de leurs sempiternelles disputes depuis que Papa n'est plus là. Ce qu'elle n'imaginait pas, c'est que quelques minutes plus tard elle serait réellement perdue dans ces forêts marécageuses. Qu'elle affronterait le froid, la faim, la nuit, les bruits et les rumeurs de la nature. Et deux personnages terrifiants acharnés à sa perte : la Teigne et la Chose. Il lui reste son baladeur, sur lequel elle peut suivre les exploits de son idole, Tom Gordon, le joueur de base-ball. Le seul qui peut l'aider, la sauver. Après Sac d'os et La Tempête du siècle, le roi de l'épouvante offre à ses millions de fans une surprise. Un magnifique personnage de petite fille drôle, futée, énergique, capable de désespoir autant que de courage. Et puis une histoire très simple. Une terreur très simple


The New Lieutenant's Rap (1999) - édition limitée

pas trouvé d'image et de résumé


Cœurs perdus en Atlantide (Hearts in Atlantis, 1999)


1960 : Enfant triste et rêveur, entre un père disparu et une mère en proie à des soucis d'argent, Bobby fait la connaissance d'un étrange voisin, qui se dit traqué par de mystérieuses crapules en manteau jaune. 1966 : A l'université, Pete mène joyeuse vie entre la musique, la contestation et les parties de cartes, sur fond de guerre au Vietnam. 1983 : Willie, vétéran de la guerre, gagne sa vie en jouant les aveugles, une cécité qui est aussi une forme de provocation. Des destins différents qui se croisent autour d'une femme, Carol. Tous l'ont aimée. Bobby la retrouvera. L'Atlantide ? C'est l'Amérique de leur jeunesse, au long de ces sixties devenues légendaires mais qui, nous rappelle l'auteur, ont bel et bien existé... C'est un Stephen King inédit qu'on découvre dans ce roman-fresque. Un King dont les thèmes d'élection - l'enfance, la malédiction, la peur - entrent ici en résonance avec toute une époque.

Un film est tiré de ce film je ne l'ai pas vu et j'ai pas lu le livre



Blood and Smoke (1999) - livre audio


est un recueil de nouvelles (une déjà publiée, Lunch at the Gotham Café, et deux inédites, 1408 et In the Deathroom)…disponible uniquement en format audio (CD ou K7), dont on attend toujours la sortie en France…


Un tour sur le bolid' (Riding the Bullet, 2000) - nouvelle publiée électroniquement


... celui qui mène le bal - Dieu, ou tu l'appelleras comme tu voudras - doit adorer s'amuser. Mais cela ne peut se faire que dans des circonstances bien précises. Comme ce soir. Toi, tout seul dans la nature... ta mère malade... besoin d'un moyen de transport... Dans moins de dix kilomètres, on va commencer à voir les premières maisons. Dans moins de quinze, on atteindra les limites de la ville. Ce qui signifie qu'il faut que tu te décides tout de suite. - Que je décide quoi ? - Qui monte dans le Bolid' et qui reste à terre. Toi ou ta mère. Une nouvelle diabolique, la première diffusée, en anglais, sur le Net, et qui est reprise dans Tout est fatal.

Un film est tiré de ce livre mais je ne les connais pas



Secret Window (2000)


Mort Rainey devrait être devant son ordinateur, à écrire un autre de ses romans à succès. Mais son divorce le détruit et le prive de toute inspiration. Tout ce qui touche à la rupture devient un véritable cauchemar et sa page reste blanche.
Un jour, un inconnu nommé John Shooter se présente à sa porte et l'accuse d'avoir plagié son histoire. L'homme demande réparation. Malgré les efforts de Rainey pour le calmer, l'individu devient de plus en plus vindicatif. Sa notion particulière de la justice pourrait bien le conduire jusqu'au meurtre.
Forcé de se lancer dans un affrontement qui va le pousser au bout de lui-même, Rainey va se découvrir des ressources d'astuce et de détermination qu'il n'aurait jamais cru avoir. Il va en avoir besoin, parce que l'étrange Shooter semble le connaître mieux qu'il ne se connaît lui-même...


Écriture : Mémoires d'un métier (On Writing: A Memoir of the Craft, 2000) - essai et autobiographie



Dreamcatcher (2001)


Quatre amis, Pete, Henry, Jonesy et Beaver, se retrouvent annuellement pour une partie de chasse dans une forêt du Maine. Elle fut jadis leur terrain d'aventures, en compagnie de Duddits, l'enfant atteint de trisomie qu'ils avaient adopté comme un petit frère. Et le théâtre, aussi, d'événements qu'ils se sont efforcés d'oublier. Mais les mystères ressurgissent, sous la forme de présences étranges et menaçantes que l'armée a entrepris de surveiller de près. Au point de vouloir éliminer tous ceux qui ont pu être au contact de la chose...

Je n'ai pas lu le livre mais j'ai vu le film qui n'était pas trop mal



Territoires (Black House, 2001) - Suite de Le Talisman, écrit avec Peter Straub


Il y a Vingt ans, un garçon nommé Jack Sawyer a voyagé dans un univers parallèle appelé les Territoires pour sauver sa mère d’une mort prématurée et agonisante qui aurait apporté le cataclysme dans l’autre monde. ( Le Talisman des Territoires )

Maintenant Jack est un détective retraité des homicides à Los Angeles,vivant dans le hameau de Tamarack. Il n’a aucun souvenir de ses aventures auxTerritoires et est contraint d’a ider la police quand une série de meurtres horribles arrive dans le Wisconsin occidental qui ressemblant avec ceux commis plusieurs décennies plus tôt par un fou nommé Albert Fish, ce nouveau tueyr estsurnommé "le Pêcheur". Le copain de Jack, le chef local de police, prie Jack d’aider son inexpérience à le dépister. Mais est-ce que c’est le travail d’un individu dérangé, ou d’une force mystérieuse et malveillante qui a été lâché dans cette ville calme ? Quelles sont les causes des rêves éveillés, inexplicables, de Jack ? Il deviendra impossible à Jack de les ignorer, et il peut trouver la force d’âme pour entrer dans une maison terrifiante à l’extrémité d’une voie abandonnée de forêt.


Tout est fatal (Everything's Eventual: 14 Dark Tales, 2002) - recueil de nouvelles


Ça vous dirait de vivre votre propre autopsie ?

De rencontrer le Diable ? De vous tuer par désespoir dans les plaines enneigées du Minnesota ? De fuir la police en compagnie de Dillinger ? De devenir assassin via l'internet ou de trouver la petite pièce porte-bonheur qui vous fera décrocher le jackpot ?

Le film "Chambre 1408" est tiré de ce receuil et c'est un excellent film



Roadmaster (From a Buick 8, 2003) - roman écrit pendant sa convalescence, très inspiré de son accident


Un inconnu s’arrête dans une station-service perdue au fin fond de la Pennsylvanie, au volant d’une Buick « Roadmaster », un magnifique modèle des années 1950… qu’il abandonne là avant de disparaître. Alertée, la police vient examiner le véhicule, qui se révèle entièrement factice et composé de matériaux inconnus.
Vingt ans plus tard, la Buick est toujours entreposée dans un hangar de la police d’État, et rien n’a filtré des phénomènes surnaturels qui se produisent à son entour, et qu’elle semble provoquer. Un homme veut cependant savoir la vérité : Ned Wilcox, le fils du policier initialement chargé de l’enquête, mort depuis dans un mystérieux accident.
Et si rouvrir les portières de la mystérieuse automobile revenait à ouvrir les portes de l’horreur ?
Après l’accident qui faillit lui coûter la vie en 1999, Stephen King a consacré trois ans à l’écriture de ce roman – l’œuvre d’un magicien de l’épouvante parvenu au sommet de son art !


La Tour sombre V: Les Loups de la Calla (The Dark Tower V: Wolves of the Calla, 2003)


Les loups de la Calla est le cinquième tome de la Tour Sombre. Il a été écrit en

Le groupe de Roland (Le Ka-Tet) se rapprochent peu à peu de la tour sombre. Mais le comportement de Susannah semble étrange. Elle part seule dans les bois la nuit. Roland qui décide de la suivre découvre qu’elle se nourrit ainsi d’animaux de la fôret.

Susannah semble envahie par une nouvelle personnalité, Mia, qui cherche enréalité de quoi nourrir l’enfant qu’elle porte. C’est alors que Roland se rend compte qu’elle porte l’enfant du démon qu’ils ont affronté dans le 3ème tome et qui l’a violée. Il décide cependant de garder pour lui la découverte de sa grossesse.

Ils arrivent très vite dans le comté de Calla, un endroit qui est connu pour être régulièrement attaqué par des sortes de loups garous venus des terres de Tonnefoudre. (Ce phénomène se produit tous les 25 ans. Pire, dans cette région, les enfants naissent par deux et les loups ont pour habitude de kidnapper un des deux jumeaux pour le réstituer quelques temps plus tard privé de son intelligence.

Terrorisés, les habitants, menés par le père Callahan font appel aux pistoléros pour leur demander de mettre un terme à ces agissements.


La Tour sombre VI: Le Chant de Susannah (The Dark Tower VI: Song of Susannah, 2004)


La vallée de La Calla désormais apaisée, Roland et ses amis doivent reprendre leur quête. Susannah manquant à l'appel, c'est tout le ka-tet qui est en danger, suspendu entre fiction et réalité. Accompagnés du Père Callahan, les pistoleros n'ont d'autre choix que de franchir à nouveau la porte de la Grotte des Voix. Leur but ? Arracher la rose aux mains des suppôts du Roi Cramoisi... et sauver leur sœur d'armes, possédée par la démoniaque Mia et enceinte d'une créature redoutable qui pourrait bien changer la face de l'univers. Mais sur la route de l'énigmatique Tour Sombre, dont dépend le salut de tous les mondes, se trouve un bien étrange écrivain démiurge...


La Tour sombre VII: La Tour sombre (The Dark Tower VII: The Dark Tower, 2005)


Les retrouvailles du ka-tet de Dix-Neuf auront été de courte durée, car les pistoleros doivent à nouveau se séparer pour accomplir les deux tâches dont dépend le sort de la Tour Sombre : mettre fin à l'ignoble labeur des Briseurs détruisant les Rayons, et sauver l'écrivain Stephen King d'une mort programmée qui les condamnerait inéluctablement. Et ce n'est là qu'un prélude à l'affrontement avec Mordred - monstre hybride enfanté par Mia/Susannah -, le dernier héritier de la lignée d'Eld, mais aussi du Roi Cramoisi... Lequel n'a pas dit son dernier mot. Pour Roland de Gilead, la Tour est à ce prix... un prix qu'il devra payer de tout son être, pour la survie de tous les mondes


The Colorado Kid (2005)


Pour deux vieux busards du journalisme tels que Dave Bowie et Vince Teague, la présence dans leur petit hebdomadaire local de la ravissante Stephanie McCann est un bain de jouvence. Et comment donner plus sûrement à l'exquise stagiaire l'envie de rester, si ce n'est en lui révélant l'insoluble énigme qui les tenaille et qu'ils gardent jalousement depuis

vingt-cinq ans ? Cet homme retrouvé sur une plage, mort dans des circonstances insolites et inexplicables, livrera-t-il son secret à la jeune fille happée par cette histoire ?

Petite histoire sympa mais sans plus Rolling Eyes


Cellulaire (Cell, 2006)


Et s'il y avait de bonnes raisons pour que cellulaire rime avec enfer ? ...

1er octobre. Dieu trône au paradis, le marché des changes est stable, les avions à peu près à l'heure et Clayton Riddell, un auteur de bandes dessinées, sur un petit nuage. Il vient de décrocher un contrat et l'avenir lui sourit. Mais en quelque seconde, tout bascule dans l'horreur. La cause ? Un phénomène de destruction que déclenche le téléphone portable. Tous les portables... Et qui va plonger le monde dans le chaos, le carnage et les ténèbres.
C'est bien dans les affres de la destruction du monde contemporain par les outils de ce même monde que Stephen King nous plonge ici, dans un récit au rythme effroyable qui ne laisse aucun répit au lecteur avant de le conduire au paroxysme de la terreur. Pourtant, malgré l'apocalypse, Cellulaire nous fait rencontrer des personnages attachants, notamment ceux d'adolescents adeptes de la culture informatique qui séduiront de très nombreux lecteurs.

bonne histoire


Histoire de Lisey (Lisey's Story, 2007)


Pendant vingt-cinq ans, Lisey a partagé les secrets et les angoisses de son mari. Romancier célèbre, Scott Lando était un homme extrêmement complexe et tourmenté. Il avait tenté de lui ouvrir la porte du lieu, à la fois terrifiant et salvateur, où il puisait son inspiration. A la mort de Scott, désemparée, Lisey s'immerge dans les papiers qu'il a laissés, s'enfonçant toujours plus loin dans les ténèbres... Histoire de Lisey est le roman vissant le plus personnel et le plus puissant de Stephen King. Une histoire troublante, obsessionnelle, mais aussi une réflexion fascinante sur les sources de la création, la tentation de la folie et le langage secret de l'amour. Un chef-d'oeuvre.


The Dark Tower - mini-série de six bandes dessinées publiée par Marvel (2007)



Blaze (2007) - sous le pseudonyme de Richard Bachman


Colosse au cerveau ramolli par les raclées paternelles, Clay Blaisdell, dit Blaze, enchaîne les casses miteux. Son meilleur pote, George, lui, est un vrai pro, avec un plan d'enfer pour gagner des millions de dollars : kidnapper le dernier né des Gerard, riches à crever. Le seul problème, c'est qu'avant de commettre " le crime du siècle ", George s'est fait descendre. Mort. Enfin, peut-être...


Duma Key (2008) - roman


Duma Key, une île de Floride à la troublante beauté, hantée par des forces mystérieuses. Elles ont pu faire d'Edgar Freemantle un artiste célèbre, mais s'il ne les anéantit pas très vite, ce sont elles qui auront sa peau ! Dans la lignée d'Histoire de Lisey ou de Sac d'os, un King subtilement terrifiant, sur le pouvoir destructeur de l'art et de la création.


Under the Dome (2009 - sortie américaine) - roman


pas trouvé de résumé



Ce que j'aime surtout chez cet auteur c'est son sens du détail, ca facon de nous plonger dans l'histoire et de nous identifier aux personnages.


Voilà j'espère que ca vous donnera envie de lire cet auteur Mr. Green

N'hésitez pas à me dire si vous avez déjà lu un ou plusieurs de ses livres qu'on puisse un peu en discuter wink


Lun 30 Nov - 13:25 (2009)
Publicité






Message Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?

Lun 30 Nov - 13:25 (2009)
Montrer les messages depuis:    
Répondre au sujet    Art Mania Index du Forum » Art Littéraire » Les livres d'or Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers: 

Tous Droits Réservés , warboy
© 2009, 2010 Art-Mania
cnil _ DI-006
Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation






referencement Débator